Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour le compte du think-tank Synopia, les Français réclament une électricité propre, mais sans coupure de courant et surtout bon marché.

Les Français sont décidément contradictoires: dans le sillage de la COP21 et du discours qui fait florès autour de la transition énergétique, ils réclament une électricité propre, mais sans coupure de courant et surtout bon marché. C’est le premier enseignement d’un sondage réalisé par l’Ifop pour le compte du think-tank Synopia, sur les grands enjeux économiques et sociétaux. Cette triple volonté de la part des personnes interrogées ressemble à la quadrature du cercle: «Si le développement des énergies renouvelables apparaît dynamique, l’ampleur des moyens financiers mobilisés a entraîné une hausse significative de la facture des clients en France et en Europe, pointe Synopia. Par ailleurs, cette trajectoire a affaibli les grandes entreprises du secteur, l’injection massive d’électricité subventionnée ayant conduit à une chute des marchés de gros.»

Les réseaux électriques aussi sont sous tension, obligés d’absorber des quantités importantes d’énergies vertes et dont le caractère intermittent …